La confiance

Les chevaux sont des créatures sensibles. Le lien de confiance est prémordiale pour une bonne entente. Selon moi, la confiance et le respet interagissent grandement. Un cavalier qui ne respecte pas son cheval, donc qui le frappe et le terrorise, n'obtiendra aucune confiance de la part de l'animal. Les chevaux ont une mémoire exceptionnelle. Ils se rappellent de tout. Donc, à chaque fois qu'un cheval est frappé sans raison, au mauvaise endroit, et de la mauvaise façon, il s'en souvient. La confiance est alors mise en doute.

Une vrai relation de confiance est extraordinaire. Vous pouvez faire sauter des oxers de 3,4 pieds de haut et 2,3 pieds de long à votre cheval sans selle et sans bride. Le bénéfice de la confiance est incroyable. La confiance d'aquiert avec le temps. Car, quand vous connaissez votre cheval, et que vous savez que ce dernier ne sort pas lorsque vous laissez sa porte de stalle ouverte, alors, pourquoi ne pas la laisser ouverte et se coucher devant? Ceci est la confiance. Vous savez que votre cheval veux toujours manger de l'herbe et ne vous écoute pas lorsque vous passez près de la pelouse, vous lui montrer à vous écouter, et, vous améliorez votre confiance. Je sais que mon cheval, Heidi, ne me fera jamais mal. Je n'aie pas peur de la faire attendre et de lui montrer la patience. Elle s'est déja cabré devant moi, je n'ais pas eu peur 30 secondes. Je la savais, que jamais, jamais, elle ne me ferait mal. Je passe sous son ventre, je me couche à côter d'elle, je la monte sans bride, je dépose son sabot sur mon corps, je m'assis sur appuyée sur ses pattes à l'air libre... Et tout ça, jamais je ne l'aurait fait avant. C'est car j'ai appris à bien la connaitre.

La confiance va dans les 2 sens. Non seulement le cheval doit avoir confiance en son cavalier, mais le cavalier aussi doit avoir confiance en son cheval. Un cheval qui a confiance ne fera pas d'écart en foret car il a peur, il sait que vous allez le protéger et que vous faites les bon choix. De même que pour le cavalier, s'il a peur que le cheval refuse, le cheval le sentira. Et de fait... Refusera. La confiance est primordialle mais surtout, prend du temps. Et voilà la magie de la confiance. Elle est longue à gagnée, et, elle est plus forte que tout. Toujours doit-on nous souvenir, que les bonnes et les mauvaises expériences sont cheminement vers une confiance exceptionnelle.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site